Etape de Toulouse

L’étape de Toulouse a débuté par la visite de l'espace diversités laïcité. Un espace dédié aux rencontres, aux échanges de tous ceux qui veulent s'engager et promouvoir les valeurs républicaines que sont la diversité, la laïcité, l'égalité et les droits humains.

 

 

Les marcheurs sont intervenus ensuite au "repas débat" organisé par l'association partage faourette sur la précarité dans l'emploi. L’association Partage Faourette, domicilée à la Maison des chômeurs et centre social associatif, est un partenaire local qui s’inscrit dans la lutte contre toutes les logiques d’exclusion. Elle soutient le développement de la démocratie participative locale, en affirmant le droit à l’expression de toutes les communautés. Elle œuvre dans un esprit de solidarité, de convivialité et d’éducation populaire.

Dans une salle pleine de militants, les marcheurs du tour de l’égalité ont redéfini la notion de discrimination et expliqué les critères de discrimination reconnus par la loi. Les jeunes militants ont rappelé l’urgence d’agir contre les discriminations dans l’embauche en mettant en œuvre le CV anonyme. Un dispositif plébiscité par 73% des français.

 

 

 

Les marcheurs sont ensuite allés à la rencontre des étudiants de l’Université de Toulouse – Mirail. Les étudiants de l’UNEF ont échangé avec les marcheurs sur le contenu du Sondage de Louis Harris Interactive réalisé pour la Fédération Nationale des Maisons des Potes. Karim Benchaïb, Nouara Alaouchiche, Doria, Faisal et Rafik ont expliqué aux différents groupes qui ont constitués le taux de soutien des populations locale et livré une formation sur les argumentaires des différentes propositions notamment sur le CV anonyme, la revalorisation de l’enseignement dans les quartiers populaires, la formation des recruteurs. Les étudiants ont sollicité des outils sur notre campagne unis pour l'égalité. Des tracts et des affiches leur ont été fournis ainsi que des fiches récapitulatives des propositions et des argumentaires. Environs une centaine de jeunes venus assister aux élections des conseils centraux de l’UNEF ont bénéficié du passage de la caravane ‘’unis pour l’égalité’’.

Les marcheurs du Tour de France ont répondu à l’appel de l'union départementale CGT de la Haute Garonne, qui soutient les propositions de lutte contre les discriminations à l'embauche. Ils ont discuté des convergences possibles entre le mouvement syndical et le mouvement antiraciste. La section locale a mentionné la nécessité de mettre en œuvre les dispositifs proposés par la Maison des Potes pour mettre fin aux différentes formes de discrimination. Il s’agit de la régularisation des travailleurs sans papier, de l’anonymisation des CV pour les demandes d’emplois, l’égalité de traitement salarial etc. La responsable locale a promis de faire remonter les propositions au niveau national et d’inviter la Maison des potes à se joindre au mouvement local pour mieux porter les revendications.