Un site pour aider les lycéens à décrocher des stages(Le Figaro.fr)

Un site pour aider les lycéens à décrocher des stages(Le Figaro.fr)

Le ministère lance jeudi matin un site pour rapprocher les lycéens des entreprises. Il veut aider les jeunes à décrocher des stages au sein d'un univers qu'ils ont du mal à approcher.

Trouver un stage ? Tous les étudiants le disent : une vraie galère ! Pour les lycéens ou les collégiens, ce sont souvent les parents qui s'y collent. Et vivent le calvaire : comment décrocher le sésame quand on n'a pas un réseau et des relations dans la filière qui fait rêver le petit dernier. Le casse-tête vire carrément au cauchemar pour les lycéens engagés dans les filières professionnelles.

Pour mieux connaître les entreprises et les métiers

Conscient d'un problème récurrent, Luc Chatel, ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative lance un nouveau site : www.monstageenligne.fr. Une initiative qui a pour but «d'accompagner d'abord les 705.536 lycéens engagés dans la voie professionnelle». Ce site devrait faciliter leurs démarches de recherche mais il ne se contentera pas d'offrir de stages. Il permettra aux lycéens, aux entreprises, aux professeurs et aux partenaires économiques de «bénéficier de conseils en ligne, d'échanger avec leurs professeurs, de mieux connaître les entreprises, les métiers et les compétences nécessaires».

Cette dimension d'accompagnement est importante tant le monde professionnel et celui de l'Education nationale sont étrangers l'un à l'autre. En clair, il ne s'agit pas seulement d'aider à trouver un stage mais d'aider à trouver le bon. Comme il est important pour une entreprise d'avoir en face des lycéens motivés.

Un projet qui s'inscrit dans la suite de l'action du ministre de l'Éducation, qui avait déjà lancé en 2010 le site «d'aide personnalisée à l'orientation», www.monorientationenligne.fr .

L'idée n'est pas totalement nouvelle. Ce genre de site existe déjà, comme en témoigne la plateforme mise en place par la Fédération des maisons des potes. Elle permet de faciliter la recherche de stages des étudiants des quartiers défavorisés, dans certaines filières très techniques.